Orthographe

Retour au menu

 

 

 

 

Quand l’orthographe m’agrafe, je m’agrippe pour limiter les dommages, car je tiens à ma langue, bien que je ne sache plus où donner de la tête!  Vérifiée, corrigée, rectifiée, elle dicte ses règles et régit la manière d'écrire les vocables, sans compromis, sauf exception! Qu’à cela ne tienne, j’irai À la claire fontaine des mots pour entendre le Vent du Nord qui apporte l’écho des Charbonniers de l’enfer!

Connais-tu la chanson?
 

 

Règles et astuces

Les mots à double consonne 

Une petite astuce mnémotechnique existe pour certains verbes : 

  • apercevoir : je n’aperçois qu’un p à apercevoir;
  • chuter : on ne chute qu’une fois, un t;
  • nourrir : on se nourrit plusieurs fois par jour, deux r;
  • mourir : on ne meurt qu’une fois, un r.

 

Les mots qui débutent en -par  ou -mar

Ne prennent qu’un seul r, sauf quatre exceptions :

  • parrain
  • marraine
  • marron
  • marronnier

 

Les mots commençant par -dom

Ne prennent qu’un seul m. Une seule exception :

  • dommage

 

Tous les mots débutant par -bal

Ne prennent qu’un seul l, sauf cinq exceptions :

  • ballon
  • balle
  • ballade (chanson, et non au sens de « faire une balade »)
  • ballet
  • balluchon

 

Un ou deux m dans les adverbes? 

  • fréquemment          
  • remarquablement  
  • abondamment

Si la syllabe -ment est précédée du son a écrit avec un e ou un a, l’adverbe prend deux m, comme évidemment ou élégamment.
Si la syllabe -ment est précédée d’un son e, comme dans notablement, il ne faut qu’un seul m.

 

Un ou deux n avec le préfixe -in?

  • innombrable                        
  • innommable                         
  • inoccupé                            

Les mots formés du préfixe -in prennent deux n si le mot préfixé commence par un n, comme nommable, donc innommable; ils prennent un n si le mot préfixé commence par une voyelle, comme occupé, donc inoccupé.

 

Un ou deux g?

  • agressif         
  • agrafer          
  • agora             
  • aguerri

Dans les mots commençant par -ag (avec un g dur comme dans agonie), il n'y a généralement qu'un seul g : agrafer, agora, aguerri
On double le g dans agglomérer, agglutiner et aggraver ainsi que dans leurs dérivés : agglomération, agglutinant, aggravation, etc.

 

Exercice : Graphie des consonnes doubles

http://www.ccdmd.qc.ca/fr/exercices_interactifs/?id=1046&action=animer

 

Les terminaisons en - ou -tié

Généralement, les noms féminins se terminant  en - ou en -tié ne prennent pas de e, sauf lorsqu'il s’agit d’une quantité ou que le nom provient d’un verbe.

  • Portée, pesée, montée
  • Liberté, amitié, vérité, pitié, clarté

Mais on écrit apogée et musée, qui sont des noms masculins.

 

Exercice : Graphie des finales en -é

http://www.ccdmd.qc.ca/fr/jeux_pedagogiques/?id=1066&action=animer

 

Les locutions adverbiales

On écrit avec un trait d'union, les locutions adverbiales suivantes :

  • c’est-à-dire
  • jusque-là
  • là-haut
  • sur-le-champ
  • au-delà

Mais on écrit sans trait d'union, les expressions suivantes : 

  • tout à coup
  • tout de suite
  • tout à fait
  • sans dessus dessous
  • vice versa

 

Les homophones

Aide-mémoire pour les homophones :

a / à

a = avait

à = endroit

 

 

ça / sa

ça = cela

sa = la sienne

 

 

ce / se

ce = cela, le, ceux-là

se = me

 

 

ces/ ses / c’est/ s’est

ces = les

ses = les siens

c’est = ceci était

s’est = il s’était 

-er / -é / -ez

-er = vendre ou bâtir

-é = vendu ou bâti

-ez = le sujet est vous
(2e  personne du pluriel)

l’a / la / là

l’a = l’avait

la = une

là = endroit

m’a / ma

m’a = m’avait

ma = à moi

 

mais / mes

mais = cependant

mes = à moi

 

m’ont / mon / mont

m’ont = m’avaient

mon = à moi

mont = montagne

on / ont

on = Léon

ont = avaient

 

ou / où

ou = ou bien (un choix)

où = endroit

 

peu / peux / peut

peu = pas beaucoup

peux = je peux, tu peux

peut = il peut

sale / salle

sale = malpropre

salle = vaste pièce

 

sont / son

sont = (ils) étaient

son= à lui

son = la céréale de son
ou un bruit

t’a / ta

t’a = t’avait

ta = à toi

 

                           

Confusions courantes avec certains mots

  • censé (supposé)/sensé (éclairé, judicieux)

  • compréhensible (facile à comprendre)/compréhensif (bienveillant)

  • davantage (adverbe plus)/d’avantage (ou des avantages) (gain, profit)

  • démystifier (détromper)/démythifier (faire perdre son caractère de mythe à)

  • dessein (intention)/dessin (représentation, contour) 

  • différend (mésentente)/différent (dissemblable)

  • empreint (marqué d’une émotion)/emprunt (prêt)

  • exaucer (accueillir favorablement une demande, un vœu)/exhausser (surélever)

  • inclinaison (ce qui est incliné)/inclination (tendance, penchant)

  • participer à (prendre part à)/participer de (tenir de, être de même nature ou de même origine que)

  • personnaliser (donner un caractère personnel)/personnifier (incarner)

  • près de (à proximité)/prêt à (être volontaire)

  • prodige (action qui émerveille ou personne remarquable)/prodigue (dépensier)

  • satire (texte destiné à se moquer)/satyre (divinité grecque cornue)

 

Exercice : Les homophones

http://www.ccdmd.qc.ca/fr/exercices_interactifs/index.cgi?id=1045&action=animer

 

Exercices interactifs

 

Ressources

Pour connaitre les principaux procédés de rédaction épicène, afin d'accorder une place égale aux femmes et aux hommes dans les textes :

 

Pour tout savoir sur les rectifications de l'orthographe du français :