Soutirer le maximum d'un cours

Suivre un cours peut représenter 50% de ton étude...découvre comment!

 
Pour un accompagnement personnalisé, inscris-toi à l'atelier «Soutirer le max de tes cours» en cliquant ici. 

 

Être présent ou pas?

Dans l'apprentissage, suivre un cours n'est qu'un premier trait, qu'il te faudra assurément compléter (par d'autres cours, des lectures, des films, des discussions, des expositions, des rencontres, des voyages...pourquoi pas!). C'est un point de départ qu'il est toujours tentant de sauter : on pourra toujours se rattraper à l'aide de notes de collègues ou des livres conseillés par l'enseignant.

Mais avant de sécher un cours, il faut être conscient des risques. Premièrement, de la pratique elle-même. D'une absence occasionnelle, on passe souvent à une mauvaise habitude, puis à l'abandon pur et simple des études. Pas une très bonne idée... Mais surtout : un cours n'est pas seulement du contenu. Il initie également à une certaine forme de discours, à une façon de réfléchir particulière. En suivant les cours, on s'habitue à ce language des études supérieures, que l'on devra reproduire entre autres, lors des examens. Cependant, pour suivre un cours, il ne suffit pas que d'y être, dans le bon local au bon moment. Alors tant qu'à être présent, autant maximiser ce que l'on peut en soutirer!

Te préparer avant ton cours : Pourquoi?

Écouter et oublier, ce n'est pas apprendre. Apprendre, c'est retenir, et retenir de telle façon que tu pourras réutiliser les notions lorsque l'occasion se présentera. Mais pour apprendre, tu dois d'abord comprendre...

Comprendre, c'est associer ce que tu connais d'un sujet avec ce que le professeur t'en dit. Plus tu en connaîtras sur le sujet avant qu'il soit abordé en classe, meilleure sera ta compréhension et ton apprentissage pendant le cours. Ton professeur ne fera que confirmer et approfondir ta compréhension du sujet, ou t'amèra à te questionner et à confronter tes idées. En ayant déjà cerner le sens des nouveaux mots employés, tu amélioreras ton écoute. Plutôt que de t'arrêter pour réfléchir au sens du nouveau mot entendu et perdre le fil de la discussion, tu pourras suivre aisément. Meilleure sera aussi ta prise de notes, en connaissant déjà les grandes thèmes et les éléments clés à noter. Préparer ton cours, c'est la clé. Tu verras, c'est magique!

Te préparer avant ton cours: comment?

Prends quelques minutes, un jour ou deux avant ton cours et :

  • relis tes notes du cours précédent
  • vérifie dans ton plan d'étude ou dans tes notes, le sujet qui sera abordé et les pages de lecture suggérées
  • fais une prélecture du sujet (Survole le texte du manuel de cours en portant attention aux titres, aux intertitres, aux tableaux, aux schémas, aux graphiques et aux images). Tu n'as pas besoin de tout maîtriser du sujet mais de t'en faire une bonne idée générale
  • tente aussi de découvrir le sens des mots nouveaux

 Pendant ton cours : agis!

Selon certains spécialistes nous retenons:

  • 20 % de ce que nous entendons
  • 40% de ce que nous voyons
  • 60% de ce que nous entendons et voyons (audio-visuel)
  • 80% de ce que nous faisons (écrire et parler)

C'est simple, pour bien retenir, il te faut agir. Tu dois donc noter et participer! En prenant des notes et en posant tes questions, tu t'assures aussi de rester dans le coup : attentif et impliqué. Mais attention, tu ne dois pas tenter de tout noter ce qui est dit: c'est inutile et de toute façon impossible. Tu dois plutôt t'efforcer à relever l'essentiel de ce qui est expliqué, et disposer les mots clés de manière structurée et aérée sur tes pages de notes.

Pour en savoir plus sur quoi noter et comment noter, consulte le module « Prendre de bonnes notes » ou inscris-toi à l'atelier « SOUTIRER LE MAX DE TES COURS ». 

 Trucs pour cerner l'essentiel du discours

  1. Demande-toi quel est le but d'aborder ce sujet? Quel est la logique de l'exposé de l'enseignant, sa structure? Tu dois t'appliquer à retenir la «trame» du discours.
  2. Essaie d'entrer dans la tête de ton prof et de suivre son raisonnement. Pendant cet exercice, intéresse-toi plus particulièrement aux exemples et commentaires qui t'aident à mieux comprendre les éléments essentiels.
  3. Tente de déceler les mots «chevilles», aussi appelés «connecteurs» ou «marqueurs de relation». Ces mots, sont employés par ton enseignant, pour amener ou marquer les différentes phases de son discours. Ils peuvent indiquer que l'enseignant abordera une cause (parce que, étant donné que), une conséquence (donc, ainsi), une addition (également, aussi, de plus), une explication (en effet, c'est-à-dire), une conclusion (finalement, enfin, en résumé), etc. Ils t'aident donc à repérer les multiples subdivisions de l'exposé.
  4. Tente d'identifier les mots clés du discours. En général, ce sont les concepts ou idées qui ressortent des phrases que l'enseignant dit. Ils reviendront régulièrement dans les discussions, en leur donnant un sens particulier dans le contexte du cours.
  5. Sois attentif lorsque le prof ralentit la cadence ou parle plus fort. Une phrase dite lentement et avec insistance, est souvent porteuse d'un message important! Ne fais-tu pas de même lorsque tu veux t'assurer d'être bien compris?

Les moments stratégiques d'un cours

Le début - il est astucieux de ne pas arriver en retard car les premières minutes d'un cours comportent souvent des informations très précieuses données par l'enseignant, telles: 

  • le plan du cours, c'est-à-dire les grands thèmes qui seront abordés -» Intéressant, puisque ce sont les grands titres à noter.
  • un retour sur certains concepts importants du cours précédent (ces notions risquent fort d'être évaluées) -» Compare et enrichis au besoin tes notes!

La fin - les dernières minutes d'un cours ne devraient pas servir à ranger et fermer les cartables. Résiste à la tentation, car tu manqueras :

  • le résumé des grands concepts importants vus pendant le cours (ces notions risquent fort d'être évaluées) -» Vérifie que tu as bien noté le tout et complète au besoin.
  • les numéros des pages à lire, exercices pertinents à faire, vidéo à regarder, etc. -» C'est un guide pour bien te préparer pour ton prochain cours en notant les tâches à faire.

Et après ton cours...dans les 24 heures suivant le cours!

Puisque ta mémoire est une faculté qui oublie, tu dois réviser tes notes rapidement après un cours. En effet, dès le lendemain, on a déjà oublié plus de 50% de ce qui a été dit! En prenant quelques minutes, le soir même, relis ce que tu as noté puis complète les zones laissées vides, ajoute des précisions, rectifie les erreurs, regroupe, rends visible les notions clés à maîtriser, et résume. Du même coup, ce petit exercice te permettra de déceler rapidement tes incompréhensions et te laissera ainsi du temps, pour rencontrer tes collègues ou ton enseignant, afin d'éclaircir le tout avant ton prochain cours.

La mémoire requiert de la répétition. Il vaut mieux prévoir plusieurs courtes périodes de travail scolaire plutôt qu'une de longue durée. Utiliser cette stratégie autour d'une période de cours, rendra plus efficace ta compréhension, ta rétention et représentera 50% de ton étude en prévision des évaluations! Des petites minutes tellement payantes...

 

Licence Creative Commons
Le contenu de cette page est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 2.5 Canada.