Techniques de santé publique environnementale ERA.00

Apprenez-en plus sur le programme en écoutant la capsule radio

Durée  : 1830 heures

Nombre d’unités : 57,66

Horaire : Temps plein de jour

Lieu : Sorel-Tracy et/ou Varennes 

Date de début : En 2020.

 

Formulaire-Inscription à imprimer et envoyer à fcontinue@cegepst.qc.ca

Liste d’attente

Demande d’information

S’inscrire à la soirée d’information 


Présentation du programme

La mise en place de l’AEC en Techniques de santé publique environnementale (TSPE) se veut être une réponse à la problématique de l’organisation des services publics dédiés à la protection de la santé populationnelle. Selon l’Association des inspecteurs en santé publique environnementale du Québec (AISPEQ), depuis la fin des années 60, les services de prévention de santé publique environnementale ont été progressivement décentralisés, engendrant la spécialisation différenciée des inspecteurs. Conséquemment, les bases scientifiques de la profession ont été segmentées, réduisant la capacité de jeter un regard d’ensemble sur les facteurs transversaux influençant l’éclosion des risques environnementaux. À l’heure actuelle, il est nécessaire de regrouper les différents acteurs de la santé publique et environnementale autour de dossiers régionaux communs. À cet effet, la réintroduction de techniciens généralistes en santé publique environnementale est un élément qui permettra de faire le pont entre les différentes disciplines œuvrant dans le domaine.

 

Les tâches de la personne diplômée en techniques de santé publique environnementale

De façon concrète, la personne diplômée est qualifiée pour exercer le travail en techniques de santé publique environnementale.

  • Elle prend part à l’évaluation et à la gestion des risques sanitaires et des mécanismes pouvant affecter la santé et la qualité de vie d’une population.
  • Elle effectue des analyses et des suivis sur l'air, l’eau, le sol, les aliments, les bâtiments, et d'autres sources de contamination potentielle.
  • Le personnel en santé publique environnementale peut identifier, contrôler, voire même éliminer la pollution et les dangers affectant l'environnement et la santé d’une population.
  • Il fait la collecte, la synthèse et l’évaluation de l’information.
  • Il consulte des spécialistes et interprète leurs recommandations.
  • Il est également appelé à jouer un rôle dans l’information, l’éducation et la sensibilisation du grand public sur des questions relatives à la santé publique environnementale.

 

Perspectives d'emploi - consultez le dépliant pour en savoir davantage - Cliquez ici

 

Liste des cours détaillée (cliquez ici pour voir la description de chaque cours)

 

Conditions d'admission

Conditions particulières d'admission Posséder un diplôme d’étude secondaire ou une formation jugée suffisante ET avoir interrompu ses études pendant au moins deux sessions consécutives OU avoir complété au moins 1 année d’études postsecondaires sur une période d’un an ou plus.

  • Réussir une entrevue de sélection;

 

Les frais d'inscription sont de 30 $ puis 250 $ /par session. Prévoir des frais de 250 $ à 500 $ pour l’achat des volumes.

 

Processus de sélection

  • Entrevue de sélection individuelle
  • Test de français écrit s’il y a lieu

Après avoir franchi les étapes précédentes, la Formation Continue communiquera avec vous pour vous informer des résultats, et pour vous inviter à la rencontre d’accueil obligatoire.

 

Autres renseignements

Un minimum de 25 candidats est nécessaire pour démarrer la formation et 15 lorsque celle-ci est financée par Emploi-Québec.

Il est possible de faire une demande d’aide financière à la suite à votre admission.  Informez-vous auprès de nos conseillers!  Veuillez noter qu’en cas d’acceptation, vous devrez prévoir un délai de 8 à 10 semaines avant la réception de votre premier versement.

Vous pouvez également effectuer une simulation pour une demande de prêts et bourses : www.afe.gouv.qc.ca

 

 

Consultez notre la page  ou contactez-nous au 1-800-884-4625 poste 221

 

TÉMOIGNAGE

« La formation que j'ai suivie m'a permis de m'ouvrir les yeux sur les problématiques de santé publique au Québec. Les problèmes sont présents, cependant nous avons un bon coffre d'outil pour réparer la majorité des problèmes et pour faire de la prévention. »

Francis Lapointe
Étudiant à l’AEC en Techniques de santé publique environnementale, cohorte 2016-2017