Les années 1970

Retour au menu

 

 

 

 

 

 

Yvon Deschamps (né en 1935) est un auteur-compositeur ainsi qu'un grand monologuiste et humoriste québécois.

Aimons-nous (1970)

 

Renée Claude (née en1939), reconnue comme comédienne et chanteuse québécoise, a interprété nombre de pièces de compositeurs québécois et français. Le début d'un temps nouveau est une pièce qu'elle s'est appropriée en 1970 et qui est signée par Stéphane Venne, un auteur-compositeur qui a écrit de nombreux autres succès dont Un jour, un jour, la chanson thème de L’Expo 67.

Le début d’un temps nouveau (1970) 

 

Robert Charlebois (né en 1944) : S’inscrivant d’abord dans la lignée des chansonniers, Charlebois, auteur-compositeur-interprète, a bouleversé la chanson québécoise. Si l’Expo 67 a créé une ouverture sur le monde, Charlebois a su jeter les ponts entre les chansonniers et les yéyés en faisant naitre le rock francophone, et ce, à compter de L’Osstidcho (1968), spectacle éclectique où l’on retrouve des monologues, des sketchs (dont Les unions quossa donne d’Yvon Deschamps), des pièces instrumentales et les dernières compositions de Charlebois. Durant la première moitié des années 1970, l'influence de ce dernier sur le développement de la chanson québécoise est inestimable.

Les ailes d’un ange (1970)

Les archives de L’Osstidcho : http://www.banq.qc.ca/collections/collection_numerique/losstidcho/losstidcho/

Une bande dessinée est également consacrée à ce spectacle : Charlebois & L'Osstidgang, par Ami Vaillancourt et Bruno Rouyère, aux éditions Glénat (Québec, Montréal, 2013, 56 pages), disponible en libraire.

Site officiel : http://www.robertcharlebois.com/

 

La chanson nationaliste

Depuis les années 1960, un vent de fierté nationale souffle sur le Québec et les chansonniers, de plus en plus engagés politiquement, catalysent le rêve d’indépendance. La chanson nationaliste trouve son aboutissement au cours des années 1970, alors que le joual devient un enjeu identitaire. La crise d’Octobre se donne des mesures de guerre, le Parti québécois est élu pour la première fois (1976), Montréal accueille les Jeux Olympiques et l’équipe du Canadien remporte cinq fois la coupe Stanley au cours de la décennie. C’est aussi l’époque des grands spectacles en plein air, dont celui de la Superfrancofête, en 1974, sur les Plaines d'Abraham, où Félix Leclerc, Gilles Vigneault et Robert Charlebois présentent leur spectacle J'ai vu le loup, le renard, le lion devant plus de 120 000 personnes. Félix Leclerc était bouleversé de voir l’immensité de la foule, alors que Gilles Vigneault entonnait pour la première fois la chanson Gens du pays, devenue un véritable hymne québécois et un chant de bon anniversaire dans bien des foyers québécois.


J'ai vu le loup, le renard, le lion (1974)

1 fois cinq (1976) : Spectacle présenté le 24 juin, lors des festivités de la Saint-Jean-Baptiste, par Yvon Deschamps, Claude Léveillée, Gilles Vigneault, Robert Charlebois et Jean-Pierre Ferland. Une grande tournée suivra, notamment dans 33 villes européennes. www.youtube.com/watch?v=3CpUhy_zjU8

O.K. Nous v’là (1976) : Spectacle présenté dans la foulée et deux jours après 1 fois cinq. Le 26 juin, sur le Mont-Royal, c'était cette fois les "jeunes" artistes qui étaient rassemblés pour célébrer : Raoul Duguay, Richard Séguin et les groupes Octobre, Beau Dommage et Harmonium. Près de 400 000 personnes assistent alors au spectacle qui s’adresse à la jeune génération. Sur ce concert mythique et la frénésie des années 1970, voyez le documentaire O.K. Nous v’là. Les groupes des années'70 présenté à Musicographie http://www.youtube.com/watch?v=_ikw7qwxS0o

 

Diane Dufresne (née en 1944) : Première rock star de la francophonie, Diane Dufresne compte parmi les plus grandes chanteuses du Québec. Femme audacieuse, excentrique, provocante, ses spectacles à grand deploiement sont de véritables évènements. Son premier album, Tiens-toé ben, j'arrive! (1972), marquera le début d’une carrière qui connaitra une ascension constante et remarquable. Elle est la première québécoise à se produire au Forum (1980) et au Stade olympique (1995). L’artiste est aussi comédienne et peintre.

Tiens-toé ben, j'arrive! (1972) : http://www.youtube.com/watch?v=UhybzFeqTy0

Spectacle Magie Rose (1995) : http://www.youtube.com/watch?v=I1fMdHJ-Jlg

 

Jean-Pierre Ferland (né en 1934) : D’abord chansonnier classique, Ferland effectue un virage majeur en 1970 avec Jaune, un album exceptionnel, tant par la modernité de la musique que par la grande qualité des textes. La carrière de Jean-Pierre Ferland s’étend sur plusieurs décennies, toutes jalonnées de succès. Rappelons T’es mon amour, t’es ma maitresse, Qu'est-ce que ça peut ben faire, Le showbusiness, Moman, ton fils passe un mauvais moment, T'es belle, Une chance qu'on s'a, ainsi que des hommages et des reprises. 

Le petit roi (1970) : https://www.youtube.com/watch?v=_zoRokr-g0Y

Un peu plus haut, écrite par Ferland, est ici interprétée par Ginette Reno sur le Mont-Royal, en 1975 : http://www.youtube.com/watch?v=90YHdWGyesk

Site officiel : http://www.jeanpierreferland.com/accueil.php

 

Beau dommage (1973-1978) : Ce groupe folk-rock formé en 1973 séduit tous les publics avec un langage ni joual ni littéraire, des histoires racontées à la première personne, une musique éclectique qui puise parfois aux rythmes latins, country ou blues. Leur premier album éponyme est paru en 1974 : 12 chansons, 12 classiques… Le groupe se dissout en 1978 après trois autres albums.

Ginette (1974) 

 

Harmonium (1972-1978) :  Groupe-culte formé et mené par Serge Fiori (né en1952). Leur premier album éponyme remporte un succès considérable avec des titres tels que Un musicien parmi tant d’autreHarmonium et Pour un instant. Leur troisième et dernier album, L’Heptade (1976), marque l’apogée du groupe sur le plan musical. Fiori poursuivra un temps avec les Fiori-Séguin, dont l’album 200 nuits à l’heure (1978) obtiendra quatre Félix en 1979 lors du premier Gala de l’ADISQ. En 2013, Serge Fiori revient avec un nouvel album éponyme récompensé à l'ADISQ par le Félix de l'album de l'année.

Pour un instant (1974)

Comme un sage (1976) : https://www.youtube.com/watch?v=uFY-C3hT080

Harmonium en Californie est un documentaire produit par L’Office national du film (1978) : http://www.youtube.com/watch?v=KYv7GPuQG1c